• Bienvenue sur le continent de Midgard et ses cinq grandes nations. Les deux nations mères : Aosí, la nation qui règne en maître sur toutes les autres, dirigée par un Chancelier, pro-technologie, puis Boreas, son ennemie numéro 1 qui lui est en tout point antithétique et prône la magie dans son absolu. Les trois nations inférieures : Nordri, qui prend - soumise - parti pour Aosí, dirigée par un conseil de Järls, Austri, neutre et sous le joug d'une famille Impériale proche de son peuple... SUITE?
  • 1
    6
    4
    2
    5


Rika pour vous faire exploser. (terminée)
Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar
Dim 3 Avr - 17:56

Rika Asbjörn

32 ans
féminin
Dame Völund
Variable
Nordri
Völundar
Hersir - Lancier
Marian Hawke

caractère
Elle est comme le volcan, Rika. Une roche dure et abrupte, un coeur explosif. Silencieuse et impressionnante, elle renvoie cette image de gravité des vétérans de la grande déflagration. Elle déteste parler de cette période d’ailleurs. Sauf pour secouer ses apprentis, quand elle est vraiment en colère. En fait, quand elle commence à en parler, c’est un point de non retour. Elle implose, tape du poing, fait extrêmement peur. On évite généralement de la mettre en colère. Parce qu’autrement, elle est très appréciée. Son allure de roc ne cache rien, elle est comme tout les Nordriens, chaleureuse, sociable. Bon, sans non plus exagérer, mais elle n’aurait pas choisi de devenir Hersir s’il en avait été autrement. Elle a des convictions solides, et un amour incommensurable pour sa patrie. Femme d’honneur et de discipline, elle veut redonner toute sa fierté à Nordri, et espère un jour être actrice de l’indépendance d’Aosi. Ne plus se plier à ce peuple. Dans le pire des cas, elle en serait témoin, bien qu’elle préférait cette fois là mourir sur le champ de bataille plutôt que d’essuyer une deuxième humiliation.



-

histoire
Il faisait froid, ce jour là. Mais ils étaient tous habitués aux températures glaciales, et pas un d’entre eux ne grelottait. Rika les observait, silencieusement. Et même si son visage restait de marbre, elle était fière de ses jeunes apprentis. Immobiles dans le froid, très peu vêtus, ils s’exerçaient, les bras levés au dessus de la tête enserrant leurs lances. L’exercice était rude, puisqu’il durait assez longtemps pour que tout le corps s’engourdisse et devienne douloureux. Mais il fallait passer par là pour être digne de manier la lance. Ainsi qu’une foule d’autres entraînements. Elle s’acharne à faire travailler dur ses apprentis, pour qu’au moment de se coucher, le sommeil leur paraisse la chose la plus merveilleuse de l’univers. Pas une minute de répit. Rika prend son art à coeur. Et même si cela ne faisait que deux ans qu’elle avait été élevée au rang d’Hersir, elle s’était déjà empreinte de son rôle. C’était une sorte de rêve.
Elle avait choisit cette faction très jeune, avant même d’être en âge d’entrer dans l’armée. Le maniement de la lance était un art que pratiquait son cher grand frère. De dix ans son aîné, il avait été le fils chéri, elle l’enfant d’un caprice. Mais qu’importe. Elle avait été aimée, elle et ses cheveux bruns comme le charbon. Lui était blond, fort, béni d’Heddwyn. Elle aussi d’ailleurs, et l’on n’en attendait pas moins dans cette famille de guerriers. Très jeunes, ils avaient été entraînés dans le froid, passant parfois plusieurs jours à chasser avec leurs parents. Mais étrangement, Rika et Halvard, son frère, s’éloignèrent de la lignée familiale. Si traditionnellement, les Asbjörn devenaient archer ou cavalier, ces deux là se prenaient de passion pour les lances. D’abord Halvard qui disposait d’une telle force physique qu’il pouvait manipuler d’incroyables lances lourdes et peu maniables. Et quand il montrait son art à sa cadette, elle en tombait amoureuse.
La magie aurait pu se dissiper quand elle atteignait l’âge d’apprendre à son tour. L’entraînement était rude, et la jeune femme n’avait de cesse que de se donner des défis supplémentaires. Tenir plus longtemps, porter plus lourd, taper plus fort. On lui reprochait sa fougue, elle n’en avait que faire.

Lorsqu’enfin, elle annonçait la fin de l’exercice, le murmure de soulagement reprenait. Certains se plaignaient, d’autres se massaient les bras. Ils avaient froids, étaient fatigués, c’était légitime. Rika leur abandonnait l’après midi de temps libre. Ils étaient jeunes après tout, ils pouvaient bien souffler. Après tout, ils étaient en temps de paix. Elle aurait bien aimé pouvoir souffler, il y a quatre ans. Juste une fois, avant que son frère ne meurt vaillamment au champ d’honneur. Ç’avait été un sacré bordel, il y a quatre ans. Elle les avait vu chuter, lui et sa femme, coup sur coup. Puis son compagnon à elle. Et plus tard, elle avait appris la mort de ses parents, l’un blessé l’autre de chagrin. Quel gâchis. Puis ç’avait été la débâcle, la fuite, la retraite. Ils étaient trop faibles. Pas assez mûrs pour tenir tête à Aosi. Oh qu’elle leur en voulait. Ça lui faisait mal d'encore courber l’échine à cette nation. Le plus douloureux cependant, c’était ce qu’avaient laissés derrières eux Halvard et sa femme…

‘’Rika ?’’

Elle fit volte face, fusillant du regard Aslak, son neveu. Elle lui avait pourtant interdit de l’appeler autrement qu’Hersir, pour qu’il reste l’égal de ses camarades. Il savait pertinemment qu’il pouvait provoquer la colère de sa tante pour une broutille pareille. C’était l’âge, il cherchait le conflit avec celle qui toujours avait fait autorité sur lui. Pourtant, il avait choisi de son plein gré de s’engager chez les lanciers. Il souriait, ravi d’avoir ainsi attiré l’attention de sa tante. Il ne perdait rien pour attendre. Déjà elle vociférait, et plusieurs apprentis se retournèrent, surpris. C’était souvent les plus jeunes, les autres commençaient à avoir l’habitude. Aslak la narguait avec son sourire narquois, et la sentence ne se faisaient pas attendre. Il était condamné à continuer l’exercice une heure supplémentaire.
Au final, tout deux restèrent dans le froid, tandis que les autres avaient pu rentrer pour se reposer. Rika ne plaisantait pas avec la discipline, et si son frère avait encore été là, il l’aurait approuvé. Mais il lui aurait certainement aussi fait remarqué qu’elle était bien plus sévère avec son neveu. Ce à quoi elle aurait pu rétorquer un milliard d’arguments, qu’il aurait fait effondrer. Et puis Rika savait pertinemment pourquoi il se conduisait de la sorte. En plein exercice, elle l’interrompait.

‘’Fais voir ton poignet.’'

Il le tendait, impassible. Encore une fois, il s’était mutilé. Elle ne savait même plus pourquoi elle vérifiait encore. Maudit d’Alis, Aslak avait toujours été mis à l’écart, malgré toute la bonne foi qu’il fournissait à paraître sympathique. Puis il avait lâché, abandonné, se réconfortant dans la solitude, la défiance. Tant est si bien qu’il préférait provoquer Rika et subir les punitions qu’elle lui infligeait plutôt que de se mêler aux autres apprentis. Il savait que sa tante n’avait que faire de la marque au poignet, préférant reconnaître la valeur d’un soldat dans les efforts qu’il déploie pour progresser. Puis c’était tout ce qu’il lui restait de son frère, Aslak.

Heddwyn - explosion
pour faire exploser, sa pensée et son corps doivent aller de pair. Ce qu’elle touchera de ses mains ou un objet qu’elle manipule en guise d’extension, du moment qu’elle y pense, volera en éclat. Il est plus simple de faire exploser un objet inanimé, mais elle peut également utiliser son pouvoir sur un corps - même si elle préférera un vrai combat auparavant -. Il est évident que la taille de sa cible va influer sur sa capacité. Ainsi, elle a besoin de concentration et peut se fatiguer rapidement lorsqu’elle dépasse ses limites, qu’elle a appris à connaître et à repousser.
bon tu viens d'où bb chat ?
Salut les gueux enfants ! Je suis une espèce de chewing gum qui s'est accroché à vous depuis G&D, et je compte pas lâcher vos semelles pour le moment. Je fus en PLS le premier avril, j'ai 18 piges, j'aime les grosses vaches et je réponds au doux pseudo de Sid sur le net. Amour.
Revenir en haut Aller en bas
Admininistratice ▬ Aosí
W. Enya Rhosyn
Admininistratice ▬ Aosí
avatar
Feat. Red - Transistor Bénédiction : Cerys
Âge du personnage : Dans la vingtaine avancée
Profession : Propriétaire d'un cabaret dans lequel elle chante avec son band
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Avr - 18:12
VALIDATION ♥

Ooooh oh oui oh oui please PLEASE. ♥

Ton personnage. Cet avatar. Ces émotions. MES FEELS.

Quelle Hersir parfaite. Quelle SUPERBE intégration du contexte dans ton personnage!

Je suis conquise.

Je l'aime.

J'aime Rika de tout mon être et je suis si heureuse de la voir en Hersir.

Allez. Amuse-toi. Et je veux un lien. J'en veux mille. ♥♥


LIENS IMPORTANTS

www - listing des avatars
www - listing double-compte
www - fiche de relations
www - journal intime
www - demande de rp
www - créer votre catégorie
www - créer votre prédéfini
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 3 Avr - 18:15
Owi owi owi. Je suis québlo d'amour, merciiiii ! (et tékaté pour les liens, je te déroule un tapis rouge VIP toussa toussa)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour vous faire sourire
» Juste pour vous faire un petit coucou
» Allé, pour vous faire raler =)
» pour vous faire rigoler un peu!!!!
» Photos pour vous faire Rêver !!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— V E R D A N D I :: Présentations-
© V E R D A N D I - 2016 ▬ TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE EST PROHIBÉE
À proposAnnexesNationsIntriguesAide et EntraideEntre Vous et Nous
Règlement
Contexte
Crédits
FAQ
Croyances et Légendes
Le continent de Midgard
Les dons et la magie
Les jeux de Midgard
Lexique
Technologies
Aosí
Boreas
Sudri
Nordri
Austri
Vestri
À venirLa proclame
Listing avatars
Listing dons
Entraide graphique
Questions et suggestions
Devenir partenaire
Prédéfinis
Contact administration