• Bienvenue sur le continent de Midgard et ses cinq grandes nations. Les deux nations mères : Aosí, la nation qui règne en maître sur toutes les autres, dirigée par un Chancelier, pro-technologie, puis Boreas, son ennemie numéro 1 qui lui est en tout point antithétique et prône la magie dans son absolu. Les trois nations inférieures : Nordri, qui prend - soumise - parti pour Aosí, dirigée par un conseil de Järls, Austri, neutre et sous le joug d'une famille Impériale proche de son peuple... SUITE?
  • 1
    6
    4
    2
    5


DAWN •• Royalty
Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Administratrice - Reine de Sudri
H. Dawn von Mattsen
Administratrice - Reine de Sudri
avatar
« Trop longtemps qu'j'me dégoûte, fallait bien qu't'en payes le prix » Bénédiction : Maho
Âge du personnage : 28 ans
Profession : Reine de Sudri
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Jan - 1:15




keep looking down on me ;


▲▼

Maudite par Maho Ϟ Illusions.

EXPLICATIONS Ϟ Le pouvoir des hallucinations et des visions de cauchemars. Il est très simple pour Dawn de vous déstabiliser voire de vous traumatiser. Il lui suffit de connaître vos peurs les plus profondes ou vos regrets les plus enfouis, ceux qui vous empêchent de dormir la nuit, et de vous piéger dedans. Tout part d'un coup d'oeil curieux, d'un croisement de regard et c'en est fini de votre raison. Votre esprit se retrouve enfermé dans un univers parallèle de la conception de la Reine et subit les pires tortures qui soient. Dissimulez vos peurs, ne lui révélez rien de vous, c'est sans aucun doute la seule manière d'échapper à son emprise cauchemardesque.

Pour les personnes qu'elle porte dans son coeur, Dawn peut créer des illusions plus oniriques. C'est ce qu'elle fait pour elle même lorsqu'elle considère qu'elle a besoin de s'évader un peu de Sudri et de ses responsabilités royales.

Il faut savoir que Dawn, à force de l'utiliser, contrôle extrêmement bien sa malédiction.

TARES
- L'emprise ne fonctionne que si vous croisez son regard et vous trouvez proche d'elle. Plus vous vous éloignez, plus l'effet se dissipera. Cependant, même à une certaine distance, des flashs pourront apparaître de temps à autre telle une hantise profonde. Ce n'est qu'en se trouvant au moins à un kilomètre de son champ d'action que l'on échappe totalement à l'emprise mentale de Dawn.
- Les illusions ont une durée limitée et dépendant de la résistance de l'esprit qui en est victime.
- Ce qui se passe dans l'illusion reste dans l'illusion. Si une créature imaginaire blesse votre alter-ego, votre corps réel ne sera aucunement affecté. Votre esprit, par contre, c'est une autre histoire.  
NOM Ϟ von Mattsen
PRENOM Ϟ Dawn Helysium
SURNOM Ϟ The Last Shadow
AGE Ϟ Vingt huit
NATION Ϟ Sudri
OCCUPATION Ϟ Reine
ORIENTATION  Ϟ Hétérosexuelle
BENEDICTION Ϟ Maho, la Mort
EXPLICATIONS Ϟ  1 - Dawn est en quelques sortes schizophrène. Elle entend des voix qui, pour elle, semblent tout à fait naturelles puisqu'elle a quasiment toujours vécu avec. Elle qui se sent seule, ça lui permet d'avoir une présente permanente à ses côtés et c'est plutôt sympa.

i am more than you’ll ever be ;


Dawn c'est cent soixante douze centimètres de folie pure et dure, de courbes chaleureuses qui vous hurlent de ne pas les toucher. Dawn, c'est une peau pâle, presque malade, mais douce comme la plus onéreuse des soies.
Dawn, c'est la représentation physique de la médisance, le symbole vivant de la puterie. Son regard noir vous transperce, vous transcende et vous fait vous demander si vous n'auriez pas mieux fait de rester vivre chez votre chère petite mère. Et pourtant, ses yeux sont d'un améthyste magique et rare, aussi violet que le ciel lorsque le soleil se heurte à l'horizon. Sa bouche, ses lèvres tentatrices, vous appellent, vous miaulent suavement à l'oreille puis vous insultent, vous taillent, vous dévorent avec hargne.
Dawn ne vous aime pas. Elle tordrait volontiers votre cou de ses fines mains en plantant ses ongles au plus profond de votre chair. Elle enroulerait quelques un de ses longs cheveux sans couleur autour de vos doigts, les regarderait devenir violets puis mourir avec amusement. Elle sourirait maladivement, dans la plus incurable des folies en vous regardant crever au sol. Dawn, c'est la plus grande des connasses. Elle aime les grandes robes blanches pour se donner un air angélique qui frôlerait presque le paradoxe. Elle aime les bijoux, la richesse, la beauté et la douceur des peaux qu'elle caresse quelques fois.

aliénée, malsaine, manipulatrice, culpabilisante, médisante, libre, envoûtante, vindicative, dirigiste, destructrice, fière, ferme, capricieuse, hautaine, déstabilisante, joueuse, séductrice, perdue, incomplète, persuasive, seule, mauvaise,violente,.


Nous sommes le pouvoir.
Et on ne nous contredit pas.

Nous sommes le chaos.
La suprématie sur les âmes.

Nous voulons tout.
Et nous l’obtiendrons.


J’ai toujours entendu cette petite voix dans ma tête, ce fragment d’âme indépendant qui aime sa balade quotidienne à la rencontre de mes neurones. Lentement, je le sentais faire pourrir ma raison avec délectation, plus nocif encore qu’un merveilleux poison. Il s’est éprit de mon esprit comme une femme tombe pour un homme, né fébrile et devenu menaçant. Il a décroché des bouts de mon être et en a fait un puzzle, m’a rendue plus folle que la folie elle-même. J’aurais voulu lui donner un nom mais il s’est imposé de fait, percutant et incompréhensible ; helysium.

Sale folle, garce, salope. Leurs douces insultes frôlent mes oreilles tandis que mes réponses caressent leurs ego avec la délicatesse d’une lame. Si je n’ai jamais été aimée, je n’ai jamais réellement apprécié quiconque non plus. Tout a toujours été donnant donnant et j’aurais souvent sans doute du donner de moi-même en premier. Ce sont les faibles qui s’inclinent, ceux qui préfèrent manger la poussière à conserver un tant soit peu d’amour propre. Nous ne sommes pas de ceux là. Non. Nous ne sommes pas de ces hommes faibles qui trahissent les leurs pour cinq dys. Nous ne sommes pas de ces lâches qui mentent pour sauver leur peau. Nous ne sommes pas de ces abrutis, de ces frimeurs, de ces cracheurs de venin infâmes. Nous sommes un tout, plus puissant et redouté que jamais. Et cela ne changera plus.

J’ai dansé avec elle pendant vingt-huit ans. J’ai forgé ma place dans mon crâne, gratté les parois de son cerveau afin d’y imposer mon indélébile présence. Et je pourris sa matière grise, avec amour et passion. Nous sommes folles. Nous sommes malades, nous sommes sadiques. Nous n’avons pas de patience ni d’état d’âme et nous sommes un peu opportunistes. Nous sommes mères de la méchanceté, impératrices de vos cauchemars et reines de vos enfers. Et pourtant, vous nous voulez. Vous nous désirez, le faible écho de vos voix réclame mon noms. A cet instant précis, au moment où vous me suppliez, je fais de vous mes chiens, mes jouets. Et vous n’aurez jamais droit au moindre sentiment de liberté.

Je tiens vos âmes dans le creux de ma paume et votre naïveté pourrait presque en jaillir tant elle est flagrante. Conneries, regrets, désirs inassouvis, complaintes inavouées, hontes. Je lis en vous comme en une multitude de livres pour gosses, vous êtes si misérables. Vos vies se ressemblent toutes, vos passés se superposent. Vous êtes nos pantins. Nous tirons les fils de vos existences avec autant d’aisance que le plus habile des marionnettistes. Vous êtes si manipulables, si idiots. Et tout est si facile, avec vous. Tout est si accessible, avec vous. Je tiens vos âmes dans le creux de ma paume, et ce que j’y vois me tente de les réduire à néant. Définitivement.

Pourtant vous venez vers nous, crédules et fiers. Et vous avez tord. Vous avez toujours tord. Je débarque dans vos vies et les détruis en prenant le temps de marquer mon nom au fer rouge sur votre peau. Nous sommes indélébiles. Inoubliables. Et le moindre signe précurseur de rébellion vous coûtera cher et vous le savez, vous. Nous aimons la vengeance. Nous aimons que la juste hiérarchie soit respectée. Et putain, vous comprenez que votre place est six pieds sous terre?  Nous sommes la haine, nous sommes la rage. Je suis cette bombe qui s’écrase dans vos existences bien rangées et qui ravage tout, sans scrupule. Sans remord. Sans pitié.
▲▼




- Dawn est née à Biljana. Son père était le Baron de la région. Sa mère quitte la maison familiale alors que la jeune fille n’a que deux ans. Elle ne saura jamais les raisons de son départ et son père fuira le sujet comme la peste.

- Son père pète les plombs rapidement après sa promotion. Le titre de Baron ne lui suffit pas, il en veut plus et obtiendra l’objet de sa convoitise : le pouvoir. Il se rend cependant compte que son âge avancé ne lui permet plus réellement de réclamer le trône. Il commence à former mentalement Dawn pour prendre sa relève. C’est à cet instant que la voix dans sa tête commence à faire son nid.

- Dawn est envoyée au campus Saga pour étudier la magie. Sa bénédiction est une révélation, elle est faite pour foutre la merde dans la vie des gens. Son père n’accepte que très peu cette malédiction et rejette sa fille. Il ne lui adressera pas la parole avant la fin de son apprentissage. La voix dans sa tête prend de plus en plus de place.

- A 19 ans, Dawn et son père montent à la capitale pour une réunion au sommet. Sir Mattsen présente sa fille au programme Idriss. Le Conseil l’accepte et elle se retrouve embrigadée dans la course au pouvoir.

- Elle accède au pouvoir par un coup d’état à ses 24 ans. Elle prend la place du prétendant officiel, ordonne son exécution ainsi que celle des idriss concurrents et du conseil d’Ambrose. Le peuple, cependant, n’a pas connaissance de l’entourloupe et l’acclame dès qu’elle se fait couronner. Elle change de nom et se nomme désormais von Mattsen. L’ère Dawn débute dans le sang et la répression. Je veux le monde ou rien du tout.

- Le mot se répand à travers les montagnes : la Reine est illégitime. La rumeur débute de Biljana et traverse toute la nation avant d’arriver aux oreilles de Dawn. Son Conseil est formé, son armée également, et elle charge Wolfgang des répressions. Le sang coule à nouveau et la crainte s’installe. Et la mort fraye son chemin.

- Ce n’est que très récemment qu’elle découvre l'existence de sa demie-soeur, Nög, maudite tout comme elle et aussi éclaté du cervelet qu’elle. Les voix s’entendent déjà très bien.



Ce sera rédigé, un jour.




cut me deep but i won’t bleed

Nolee, fondatrice et fanatique des personnages totalement cinglés et imbus d'eux mêmes parce que c'est rigolo à jouer (et j'aime quand les gens veulent tuer mes perso, ça met du piment dans ma vie..
J'voulais remercier moi, moi, moi et moi parce que Dawn est vraiment un personnage que j'aime bcp, tout ça. Bref, vive le clear game, vive le coca, vive Robert Downey Jr et vive Verdandi.  :slt:


(c) MEI SUR [url=http://www.epicode.bbactif.com]EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coral Dawn grimpant en fleurs
» lilas dappled dawn
» Syringa vulgaris 'Dappled Dawn' ou 'Acubifolia Variegata'?
» Paphiopedilum Rosy Dawn
» New Dawn (Dreer - 1930)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— V E R D A N D I :: II. Création & développement du personnage :: LES CHEFS-D'OEUVRE :: Acceptés-
© V E R D A N D I - 2018 ▬ TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE EST PROHIBÉE
À proposAnnexesNationsIntriguesAide et EntraideEntre Vous et Nous
Règlement
Contexte
Crédits
FAQ
Croyances et Légendes
Le continent de Midgard
Les dons et la magie
Les jeux de Midgard
Lexique
Technologies
Aosí
Boreas
Sudri
Nordri
Austri
Vestri
À venirLa proclame
Listing avatars
Listing dons
Entraide graphique
Questions et suggestions
Devenir partenaire
Prédéfinis
Contact administration