• Bienvenue sur le continent de Midgard et ses cinq grandes nations. Les deux nations mères : Aosí, la nation qui règne en maître sur toutes les autres, dirigée par un Chancelier, pro-technologie, puis Boreas, son ennemie numéro 1 qui lui est en tout point antithétique et prône la magie dans son absolu. Les trois nations inférieures : Nordri, qui prend - soumise - parti pour Aosí, dirigée par un conseil de Järls, Austri, neutre et sous le joug d'une famille Impériale proche de son peuple... SUITE?
  • 1
    6
    4
    2
    5


Nous n'avions rien perdu [Flashback - 490] ft. Dragon
Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Grande Järl
Anja K. Lindholm
Grande Järl
Bénédiction : Echo
Âge du personnage : dans la soixantaine
Profession : Grand Järl
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Mai - 10:40



Nous n'avions rien perdu

même lorsque l'un d'entre nous s'en va, on retrouve toujours quelque chose de lui qui nous fait sourire


Date : 490 Moment : soirée Météo : clémente Lieu : Kalevala, Sessrúmnir

ft. Ingvild
La luminosité descend progressivement dans la pièce qui prend les teintes du crépuscule. Une joyeuse mélodie atteint tes oreilles. Au dehors, un Skàld jouait devant le palais pour fêter ce début de soirée. Tu l'observais depuis la fenêtre de ton bureau. Les Nordriens s'arrêtaient pour l'écouter, danser ou encore chanter l'air lorsqu'ils reconnaissaient la chanson. Tu souris, ravie de voir ce spectacle. Ton peuple se porte bien et a toujours conservé cette joyeuse façon de vivre.

Pourtant, tu n'es pas aussi joyeuse que ces habitants de la nation que tu diriges. Tu venais de perdre un être cher : Göstav Østergåard, un ancien Järl que tu as toujours respecté. Il est celui qui t'as tout appris, qui t'a ouvert les yeux sur énormément de choses. Tu passais le plus clair de ton temps chez lui quand tu étais plus jeune, quand tu n'avais pas encore pris tes fonctions. Tu l'admirais beaucoup, tu voulais faire perdurer ce qu'il avait entrepris. Jamais tu n'aurais imaginé qu'il puisse vous quitter si vite. Oui, vous. Car tes pensées vont aussi vers sa petite fille, Ingvild. Tout comme toi, vous vous réfugiez souvent chez son grand père, et vous écoutiez ce qu'il avait à dire. Tu as rapidement apprécié cette petite que tu vois comme une sorte de nièce. C'est amusant, tu as l'impression de faire partie de leur famille, mais tu ne te voiles pas non plus la face. Tu es loin d'atteindre les Østergåard. Mais cela ne t'empêche pas de les porter au plus profond de ton cœur.

Perdue dans tes pensées à fixer le paysage que laisse entrevoir les vitres de ton bureau, tu n'as pas fait attention à l'obscurité qui s'est logée entre les murs. L'astre diurne est vite tombé, et les rares rayons qui filtrent au travers de l'horizon permettent seulement d'entrevoir la silhouette des meubles. Tu allumes la lumière et reprend place sur ton siège pour reprendre là où tu en étais. Tu lisais différentes demandes des habitants, des soulignements de divers problèmes. Certains étaient futiles, d'autres non négligeables. Tu fais donc le tri dans la paperasse. Il n'y a rien de bien urgent. Tout était tranquille. Presque trop calme. Les soldats aosiens parcourent toujours les rues du Nordri, montrant sans cesse la domination de l'Invulnérable sur ta nation. Tu n'apprécies pas leur présence, mais il faut faire avec. Du moins pour le moment...

La fatigue commence petit à petit à t'atteindre, remplaçant la motivation à continuer. Pourtant, il faut bien finir cela avant de partir.  
anglycanne


Watch your thoughts, for they become words. Watch your words, for they become actions. Watch your actions, for they become habits. Watch your habits, for they become your character. And watch your character, for it becomes your destiny. What we think, we become • Iron Lady


Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE ▬ NORDRI
Ingvild Y. Østergåard
ADMINISTRATRICE ▬ NORDRI
Feat. Isabela - Dragon Age 2 Bénédiction : Heddwyn
Âge du personnage : 43 ans
Profession : Fugitive
Orientation sexuelle : Indéterminée
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Mai - 16:07
Nous n'avions Rien perdu;
« Could you remind me of a time when we were so alive? »

Explosive, tout comme la bénédiction qui lui avait été offerte d'Heddwyn. Elle restait malgré la maturité que lui avait donnée son trentenaire bien téméraire, et, surtout, bien impulsive. Elle n'aurait guère le culot de s'excuser pour cette porte qu'elle vient de fracasser contre le mur en l'ouvrant, surtout qu'elle a une idée bien précise en tête et qu'elle n'est pas pour perdre le fil conducteur de cette conversation qu'elle va entamer.

La Grande Järl est encore à son bureau et Dragon arrive sans mal à croiser son regard, ce qui, en même temps de lui envoyer un puissant choc dans son être, par la pure joie de la retrouver, la laisse dans un découragement certain, qu'elle ne tarde pas à exprimer :

▬ ANJA, je savais que j'allais te trouver ici, c'est déplorable. Dé-plo-rable!

Et elle s'avance dans le bureau pour la rejoindre, prenant dans ses mains une des piles de papier et lisant distraitement les titres, les demandes, les rapports et les réquisitions envoyés par les différentes factions et les différentes nations de l'Immaculée. Elle porte une attention particulière à un des documents où il est écrit le nom de sa propre région, sans nécessairement lire ce qui est écrit, malgré qu'elle reconnaisse un rapport écrit de sa main, elle qui était très récemment devenue Huskarl de cette région, aux côtés de sa cousine, Wynona, qui en était devenue la Järl.

Sa présence à Fimbulvetr était justifiée par une visite diplomatique entre les Järls qui aurait lieu dans la semaine. Elles avaient l'habitude d'y rester quelques jours, le voyage en lui-même étant quelque peu long et irritant; il faisait bon de se reposer.

C'est avec un hochement négatif de la tête qu'elle repose les documents sur le bureau, son regard retournant dans celui de sa collègue, de son amie, de sa tante, avec un soupir bien exagéré suivi d'un air complice.

▬ Mais qu'est-ce que tu fais encore dans la paperasse en une si belle soirée?! Je ne peux tout simplement PAS accepter une chose pareille!

Oh, avec tout autre Järl, elle aurait certainement montré beaucoup plus de respect. Mais Anja était de la famille, même si c'était d'une façon bien indirecte. Elle l'avait tout de même vue grandir et prospérer. Elle avait vu ses victoires et ses défaites, connaissait sa témérité, mais aussi son puissant côté maternel.

Ça, et, surtout, son impulsivité, qui la poussait maintenant à lui faire un clin d'œil, avant de continuer dans sa tirade.

▬ Ce n'est pas le temps de se noyer sous les papiers et les tâches administratives! Laisse ton rôle de Grande Järl de côté, juste un moment. J'ai d'excellentes nouvelles à t'annoncer et je ne le ferai certainement pas à Sessrúmnir! On sort!

Elle n'allait pas la laisser répliquer : elle lui avait déjà pris la main, la traînant ainsi de gré ou de force hors de son trône.

Si Kalevala regorgeait de tavernes diverses, elle en connaissait bien une qui avait le meilleur alcool de Frosbär épicé de la ville, et c'est à cet endroit qu'elles iraient.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Järl
Anja K. Lindholm
Grande Järl
Bénédiction : Echo
Âge du personnage : dans la soixantaine
Profession : Grand Järl
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Mai - 19:28



Nous n'avions rien perdu

même lorsque l'un d'entre nous s'en va, on retrouve toujours quelque chose de lui qui nous fait sourire


Date : 490 Moment : soirée Météo : clémente Lieu : Kalevala, Sessrúmnir

ft. Ingvild
Tes paupières se baissaient petit à petit, et ta tête n'allait pas tarder à suivre. Tu avais beau lutter contre la fatigue, te convaincre que tu ne peux être vaincue par cet état, alors que c'est peine perdue. Pourtant, tu ouvres grand tes yeux et te redresse subitement quand une personne familière entre sans crier gare, fracassant la porte contre le mur à l'image de son arrivée.  Tu n'as pas le temps d'en placer une que Dragon exprime clairement le fond de ses pensées, qui n'est rien d'autre que la description de la réalité. Tu soupires, agacée que tu sois dérangée et que la pauvre porte de ton bureau ait subi un tel sort. Mais cela ne t'empêche pas d'être contente de voir cette femme que tu apprécies énormément.

« On frappe avant d'entrer, tu le sais ça, non ? Je me demande qui a pu t'élever... »

Tu ne caches pas le sarcasme dans tes paroles alors qu'elle saisit des documents que tu avais posé sur une pile. Tu la laisses faire, lui faisant de toute manière pleinement confiance. Sa présence ici aurait pu te surprendre, car vous avez chacune choisi votre chemin, mais tu as bien sûr été mise au courant de son ascension au rang d'Huskarl et a été plus que ravie de l'apprendre. Vous pourriez vous voir plus souvent grâce au travail.

Tu connais ses prochaines paroles avant même qu'elle ne les prononce. Oui, elle n'est pas contente que tu veilles si tard, surtout qu'elle doit voir dans ton regard que la fatigue t'emportait petit à petit, enlevant peu à peu l'éclat de tes yeux gris. Seules les personnes qui te connaissent peuvent le voir, car la fine couche de glace dont tu te couvres la peau cache toutes cernes, rides et autres froissements de peau, te rendant immuable aux changements du temps. Ingvild fait partie de ceux qui te connaissent bien, ceux qui ont une place importante dans ton coeur. Plus qu'une amie, une nièce, comme un véritable membre de ta famille.

Tu soupires à nouveau. Tu allais répliquer, mais elle ne t'en laisse pas le temps. Elle continue ses paroles et tu affiches une mine d'étonnement quand elle t'annonce la suite du programme. Tu ouvres la bouche, voulant protester, mais elle saisit ta main gelée et te lève de force de ton siège, comme si tu n'étais qu'une simple poupée de chiffon. C'est un peu le cas d'ailleurs : il faut dire que tu n'es pas bien grosse et qu'elle a beaucoup plus de force que toi. Puis elle ne te lâche pas et te sors de ton bureau. Tu sais qu'elle a gagné et que tu ne peux rien y faire : allez contredire un dragon au caractère explosif, vous risquez de le regretter ! D'autant plus que tu n'avais pas trop la tête à t'énerver, et surtout pas contre elle. Elle te faisait tellement penser à Gostäv...

« Que me vaut l'honneur d'un tel engouement ? Que s'est-t'il passé ? »

Tu voulais savoir ce qui avait le don de l'enjouer en cette soirée, pourquoi elle avait décidé de te sortir pour t'annoncer ces si bonnes nouvelles qu'elle a. La curiosité s'est emparée de toi. Sa joie de vivre faisait peu à peu partir ton manque de motivation pour finir tes dossiers. Oh et puis qu'importe la paperasse ! Tout ce qui t'importe c'est de connaître les raisons de la gaieté de ton amie.
anglycanne


Watch your thoughts, for they become words. Watch your words, for they become actions. Watch your actions, for they become habits. Watch your habits, for they become your character. And watch your character, for it becomes your destiny. What we think, we become • Iron Lady


Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE ▬ NORDRI
Ingvild Y. Østergåard
ADMINISTRATRICE ▬ NORDRI
Feat. Isabela - Dragon Age 2 Bénédiction : Heddwyn
Âge du personnage : 43 ans
Profession : Fugitive
Orientation sexuelle : Indéterminée
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Juin - 21:32
Nous n'avions Rien perdu;
« Could you remind me of a time when we were so alive? »

En deux temps, trois mouvements, les deux femmes quittaient Sessrúmnir, leurs pas les amenant au gré de la neige froide de la contrée Immaculée, entre les passants, les Skálds, les marchands et les aventuriers. Tous saluaient la Grande Järl à son passage alors que sa nièce la traînait au-travers de la ville enneigée, un grand sourire aux lèvres et une détermination inébranlable. La grande chaleur de Kalevala, entre la rivière où reposaient les Drakkars craquant sous le froid et les habitations où chacun s’illuminait d’un sourire, s’illuminait dans chaque âme.

C’était là encore un temps de paix, aux apparences qui cependant s’avéraient trompeuses et tendues.

La taverne s’élevait directement devant elles alors qu’elles venaient de traverser quelques rues, encore. Tout comme elle l’avait fait lors de sa première apparence dans le bureau de la Grande Järl, la porte de la taverne s’ouvrait dans un bruit loin d’être rassurant alors qu’elles faisaient leur entrée, la tempétueuse Dragon, Hersir et maintenant Huskarl, accompagnée d’Anja. Aussitôt se retournait, derrière le comptoir, le propriétaire, qui reconnut les deux entités presque aussitôt – comment ne pas reconnaître celle qui a été la disciple de Göstav Østergåard et sa petite-fille, entre autres choses, autres titres, autres vénérations ?

▬ Un pichet de votre nectar de Frösbar le plus épicé, cher ami ! Cette soirée en est une de célébration !

Il se mettait aussitôt à l’œuvre alors que Dragon s’avançait vers une table, près du comptoir, invitant son amie à s’asseoir. Dans le brouhaha de la taverne, chacun y trouvait sa voix et les rires s’élevaient autant que la musique. Elle adorait l’ambiance.

Devant Anja, elle se penchait donc, commençant, avec toute fierté, à raconter ce dont il était question.

▬ Dagný aura bientôt treize ans. Elle rayonne sous la Bénédiction de Cadfael et se laisse guider par celle-ci ; c’est tout à fait redevable. Sa voix porte la meilleure des diplomaties ; calme les ardeurs de ceux pour qui l’épée est la seule issue. Je suis extrêmement fière d’elle.

Ses paroles furent accompagnées par le tavernier apportant le grand pichet d’alcool et deux choppes, qu’il remplit jusqu’à ce qu’elles débordent d’une mousse épaisse. Au moment où sa choppe se faisait déposer sur la table, Dragon s’en emparait, la cognant une fois sur l’épais bois de la table.

▬ Mais là n’est pas ce dont je voulais te faire part !

Dans un geste animé, elle cogne sa choppe contre celle d’Anja, et prend une grande gorgée, se laissant emporter par la chaleur de l’alcool.

▬ Arnfinn m’a envoyé une missive alors que nous étions en route vers Kalevala. Oh, je suis tellement fière, tellement… Dagný, ma fille, mon sang, progresse telle une réelle guerrière ! Elle sera en mesure de choisir un Hersir en un rien de temps, surtout si elle est déjà en mesure de maîtriser la coordination d’un bouclier et d’une épée au point de désarmer son Bifröst si facilement ! La témérité de Göstav coule dans ses veines ; sa sagesse aussi.

Elle renifle un peu, essuyant de son index une larme qui venait de couler sur sa joue, autant par fierté que par tristesse. Maho faisait parfois bien les choses, laissant les âmes qui étaient parties guider celles qui étaient toujours sous la protection d’Anima.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Järl
Anja K. Lindholm
Grande Järl
Bénédiction : Echo
Âge du personnage : dans la soixantaine
Profession : Grand Järl
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Juil - 13:12



Nous n'avions rien perdu

même lorsque l'un d'entre nous s'en va, on retrouve toujours quelque chose de lui qui nous fait sourire


Date : 490 Moment : soirée Météo : clémente Lieu : Kalevala, Sessrúmnir

ft. Ingvild
Tu retrouves le froid de l'extérieur une fois les portes du palais passé. Certains frissonneraient au contact de cet air si frais, mais pas un Nordrien. Et surtout pas toi, bénie d'Echo au corps recouvert de glace. Pour toi, c'est agréable de retrouver un air pur et glacial, de marcher dans les rues enneigées. La fatigue qui pesait sur toi était estompée. De plus, la gaieté communicative de Dragon est arrivée jusqu'à toi, et un sourire sur tes lèvres ne te quittait pas durant le trajet. Tu saluais les passants qui vous reconnaissaient avec joie, sans oublier ton sérieux. Mais cela te rendait plus avenante qu'habituellement.

C'est avec toute la grâce de l'Østergåard que la porte de la taverne s'ouvre dans un grand fracas. Cependant, personne ne montre aucun mécontentement. Le propriétaire des lieux ainsi que tout les clients vous ont reconnu. Tu salues le barman poliment, presque en t'excusant de cette entrée explosive.

Assise à une table, Dragon commande la boisson sans hésiter et te raconte enfin la raison de son engouement. Tu l'écoutes attentivement, tes yeux acier brillants de plus en plus, tant tu es contente de savoir tout le bonheur qui arrive à la petite Dagny et sa mère. Même si tu pouvais ressentir le mélange d'émotions chez Ingvild, partagée entre la tristesse et la joie. Une pensée te vient pour celui qui était ton mentor, comme un père. Sa mort est toujours présente, encore récente. C'est une grosse perte pour vous deux. Mais pourtant, il faut continuer à vivre. Et la petite-fille de Gostav en montre l'exemple, en donnant la vie à une relève prometteuse.

« Je suis ravie pour vous deux. Je sens qu'on entendra parler de Dagny au palais avec son talent ! »

Tu soulèves ta choppe et l'apportes à tes lèvres, buvant une gorgée du nectar. Ouf, c'est fort ! Cela fait longtemps que tu n'avais pas bu un alcool si corsé. Ca montre que tu ne sors pas assez... Tu la reposes plus délicatement que ton amie.

« Même s'il n'est plus physiquement avec nous, » dis-tu en parlant de Göstav, « Il n'est jamais bien loin. On peut remercier les dieux de l'avoir laissé veillé sur ta fille : il ne lui arrivera que des bonnes choses, j'en suis certaine. »

Tu bois une nouvelle gorgée. L'effet est le même, ça te monte vite à la tête.

« Ouah, je ne sais pas comment tu peux boire ça aussi facilement, juste avec cette choppe je vais finir complètement saoule avant la fin de la soirée ! »
anglycanne


Watch your thoughts, for they become words. Watch your words, for they become actions. Watch your actions, for they become habits. Watch your habits, for they become your character. And watch your character, for it becomes your destiny. What we think, we become • Iron Lady


Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE ▬ NORDRI
Ingvild Y. Østergåard
ADMINISTRATRICE ▬ NORDRI
Feat. Isabela - Dragon Age 2 Bénédiction : Heddwyn
Âge du personnage : 43 ans
Profession : Fugitive
Orientation sexuelle : Indéterminée
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Aoû - 21:55
Nous n'avions Rien perdu;
« Could you remind me of a time when we were so alive? »

Göstav aura appris de grandes choses à la guerrière; de ne pas nier ses émotions en était une, une qu’il avait considéré depuis longtemps comme une force, comme une partie intégrante de notre être. Dragon, une puissante guerrière, montrait ainsi son cœur d’or débordant d’amour pour sa famille, pour sa fille, pour ceux qu’elle aimait.

Sa voix augmentait de volume au fil des secondes qui passaient, plus l’alcool réchauffait ses veines. L’ambiance était festive : la joie d’un contaminait souvent les autres à Nordri, surtout dans les tavernes, le lieu par excellence pour montrer à quel point la nation était unie, à quel point tous faisaient partie de la même grande fraternité.

▬  Je suis d’accord. Dagný accomplira de grandes choses en grandissant. Elle me rend déjà si fière…

Sa voix s’emporte, sa gorge se serre : c’est la fierté qui l’emporte alors qu’elle boit un coup alors que sa tante de cœur commente sur la force de l’alcool, sur la faiblesse de son corps à son venin, elle qui n’était plus habituée de sortir. Étrange, dans la mesure où elle était, malgré qu’il n’y ait aucun lien de sang, une Østergåard, et que chez les Østergåard, n’importe quelle raison est bonne pour boire en bonne compagnie! Dragon rit de bon cœur, agrippant par la même occasion le bras de son ami et le serrant doucement. Impossible qu’elle ne laisse la Grande Järl s’en sortir avec une seule choppe, ce serait une offense à toute la famille!

▬  Il faut croire que nous ne venons pas te rendre visite à Fimbulvetr assez souvent! Allez, bois, la soirée est encore jeune et nous avons tant de choses à se dire!

Elle ponctue ses paroles d’une nouvelle gorgée, qui, dans un mouvement un peu trop sec, déborde un peu sur la table. Elle sort de sa poche un chiffon, essuyant l’épais bois de celle-ci en reposant la chope sur la table, avant de retourner son regard sur sa vieille amie.

▬  D’ailleurs… À quand remonte ta dernière visite à Fólkvangr? Le reste de la famille s’ennuie de toi, tu sais. Oh, et ne me sors pas tes sornettes sur le fait que tu es trop occupée, je ne veux rien entendre! Même la Grande Järl a besoin de vacances de temps à autre! Tes collègues et ton Huskarl peuvent te venir en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Järl
Anja K. Lindholm
Grande Järl
Bénédiction : Echo
Âge du personnage : dans la soixantaine
Profession : Grand Järl
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Sep - 16:36



Nous n'avions rien perdu

même lorsque l'un d'entre nous s'en va, on retrouve toujours quelque chose de lui qui nous fait sourire


Date : 490 Moment : soirée Météo : clémente Lieu : Kalevala, Sessrúmnir

ft. Ingvild
Ta compagne de soirée t'incite à boire encore. Ta faiblesse face à l'alcool est du au fait que tu n'en consomme pas suffisamment. Les occasions où tu en bois sont rares, même lors de visite diplomatiques où tu n'hésites pas à présenter les meilleurs crus de la nation à des invités de marque. Mais tu oses rarement en prendre plus d'une gorgée, laissant plutôt tes interlocuteurs se laisser bercer par la douceur de ces boissons alors que tu restes très sobre et en possession de tout tes moyens : perdre la tête est vraiment la dernière chose que tu souhaites.

Tu es trop sérieuse. Quand tu vois la joie de vivre dans la taverne, décuplée chez ta nièce de cœur, tu as l'impression d'avoir manqué quelque chose pendant cinquante ans. T'es-t'il arrivé de rire autant, de jouir de plaisirs simples en souriant comme ça ? Tu ne te souviens pas de période aussi insouciante, même pendant ton enfance...

Non comment peux-tu oublier ces moments qui te rendaient si heureuse, quand tu étais chez les Østergåard à écouter Göstav d'une oreille plus qu'attentive, et des yeux brillants de milles étoiles ? Tu revois même Dragon à tes côtés, bien plus petite que toi, qui l'écoutait avec la même admiration. Certes, ce n'était pas une joie aussi expressive que celle qui se dégage dans ce lieu, mais elle était bien réelle et tout aussi puissante.

Mais le temps n'est plus à se souvenir du passé. Göstav n'est plus et la relève est là. S'il a rejoint les cieux, c'est pour vous laisser voler de vos propres ailes. La vie continue.

Tu soupires avant de sourire à ton amie : 

« Tu as peut-être raison...» Puis tu t'empresses de te corriger, sachant qu'un peut-être n'allait pas lui convenir : « Non, tu as même sûrement raison. J'ai tellement envie de bien faire et de tout gérer que je me prive de pauses qui sont tout aussi importantes. »

Tu marques une pause pendant laquelle tu reprends une gorgée de boisson, cette fois-ci plus grande que les précédentes. Il faut que tu fasses un effort. Une grimace apparaît un bref instant sur ton visage. Tu as vraiment un problème qu'il faut corriger !

« Je viendrais vous rendre visite quand vous voulez ! » dis-tu avec un sourire.

Tu bois à nouveau, cette fois-ci sans grimacer. La chaleur te monte vite aux joues malgré la couche de givre qui recouvre ta peau.

anglycanne


Watch your thoughts, for they become words. Watch your words, for they become actions. Watch your actions, for they become habits. Watch your habits, for they become your character. And watch your character, for it becomes your destiny. What we think, we become • Iron Lady


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Husky sibérien perdu
» Mon chien veut tuer mon chat, Que faire????
» Un corbeau attaque!
» Le bon sens de l'Oie si nous l'avions !!!
» Hasco husky sibérien perdu à Chassagnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— V E R D A N D I :: Fimbulvetr :: Kalevala-
© V E R D A N D I - 2016 ▬ TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE EST PROHIBÉE
À proposAnnexesNationsIntriguesAide et EntraideEntre Vous et Nous
Règlement
Contexte
Crédits
FAQ
Croyances et Légendes
Le continent de Midgard
Les dons et la magie
Les jeux de Midgard
Lexique
Technologies
Aosí
Boreas
Sudri
Nordri
Austri
Vestri
À venirLa proclame
Listing avatars
Listing dons
Entraide graphique
Questions et suggestions
Devenir partenaire
Prédéfinis
Contact administration