• Bienvenue sur le continent de Midgard et ses cinq grandes nations. Les deux nations mères : Aosí, la nation qui règne en maître sur toutes les autres, dirigée par un Chancelier, pro-technologie, puis Boreas, son ennemie numéro 1 qui lui est en tout point antithétique et prône la magie dans son absolu. Les trois nations inférieures : Nordri, qui prend - soumise - parti pour Aosí, dirigée par un conseil de Järls, Austri, neutre et sous le joug d'une famille Impériale proche de son peuple... SUITE?
  • 1
    6
    4
    2
    5


Always remember to smile • Drysthan [terminé]
Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar
Lun 4 Avr - 22:20
Drysthan Hjörstyn
Feat. Mikazuki Munechika - Touken Ranbu

Informations générales
Nom : Hjörstyn
Prénom : Drysthan
Surnom : Rys
Âge : 26 ans
Orientation sexuelle : Homosexuel
Nation : Austri
Profession : Tisserand - Maroquinier
Bénédiction & Don : Anima & In Memoriam
Explication : Les objets sont imprégnés de sentiments et de messages à transmettre. Parfois, ils célèbrent un heureux événement ; d’autres fois, ils ravivent une vive douleur. Drysthan peut faire parler ces objets, mais il ne contrôle pas tout. Aussi peut-il s’agir de la voix l’artisan ayant réalisé l’objet ou celle de la personne l’ayant offert. Le message s’arrête quand la voix n’a plus rien dire. Mais pour cela fonctionne, il y a une condition nécessaire : vous devez croire en ces sentiments. Par exemple, si le collier que vous portez n’est qu’un simple accessoire à vos yeux, la voix se taira. Comme pour toute communication, il faut un émetteur et un récepteur. Drysthan lui joue le rôle de vecteur ou cordon. Pour ce faire, il doit toucher l'objet et avoir un contact physique avec la personne demandeuse. A partir de ce moment-là, il entrera dans une sorte de transe. Les paroles prononcées ne seront pas la sienne, mais il restera conscient. On peut dire que son corps sera comme possédé.
Si ce n’est pas un pouvoir physique, Drysthan n’échappe jamais au contrecoup psychologique. Un message peut gravement l’affecter selon sa teneur. Malgré ça, il reste décidé à utiliser ce pouvoir. Probablement parce qu'en tant qu'artisan, il sait mieux que quiconque que dans chaque réalisation se trouve un petit bout de son âme et de ses sentiments.

Caractère
Bienveillant - Secret - Prudent - Observateur - (trop) honnête - (trop) curieux - indépendant - Dur en affaires - Exigeant - Angoissé - Plus sensible qu'il n'y paraît - Prévenant - entreprenant
Chez les Hjörstyn, on est très famille. Il n’y a pas une saison où l’auberge ne ferme pas pour accueillir ceux qui vivent à Austri, mais aussi ceux de Nordri. Drysthan aime cette ambiance où tout le monde se retrouve, s’échange les dernières nouvelles et surtout s’amuse. Et comme tout amateur de fête qui se respecte, il veut que tout soit parfait. Pour cela, il n’hésite pas à mettre la main à pâte. Cette implication se retrouve dans l’affaire familiale. Les parents Hjörstyn ne sont pas tous seuls à la barre et peuvent compter sur leurs deux fils : l’aîné, brasseur de son état, leur fournit l’alcool, alors que Drysthan est l’incarnation du service client. Véritable tornade de bonne humeur, il slalome entre les tables distribuant sourires et petits mots. Drysthan est de l’espèce des sociables, ceux qui initient une conversation avec aisance et ne craignent pas les mines les plus renfrognées. Il aime voir les gens sourire, les savoir bien dans leur peau et souhaite que l’auberge soit un havre de paix, une sorte de refuge pour les âmes en peine. Là-bas, ils doivent oublier tous leurs soucis et partir le cœur léger. Drysthan se comporte pareil avec les gens qui lui sont chers. Il sera toujours là pour vous, prêt à vous écouter et vous conseiller.

Mais cette oreille attentive n’est pas sans défaut. Il lui arrive de faire preuve d’une franchise désarçonnante oscillant entre naïveté et maladresse. Ce n’est jamais méchant. Seulement, les paroles s’échappent parfois un peu trop vite. S’il vous blesse, Drysthan vous présentera ses excuses essayant de rattraper la situation aussi vite que possible. Il n’aime pas les conflits, mais n’a pas peur de les affronter. A ses yeux, la communication est le fondement de toute relation, et ça ne sert à rien d’attendre qu’une dispute éclate pour se poser les bonnes questions. Ce serait tellement parfait, si Drysthan savait aussi exprimer ses sentiments. Il ne pleure devant personne. Ses peurs et ses doutes, il les garde bien enfoui au fond de son cœur. Dès que son masque menace de se craqueler, il disparaît pendant quelques jours savourant ainsi un morceau de solitude. Se recentrer sans interférence est le secret de son équilibre. Il en profite généralement pour se dédier corps et âme à son artisanat cherchant des nouvelles idées à exploiter ou à réaliser.

A son retour, le Drysthan aussi taquin que tactile refait surface. Et derrière ses yeux pétillants se cache une certaine forme de solitude. Indicible. Impalpable. Pour lui, c’est une faiblesse, et il n’aime pas se savoir faible, vulnérable. Il ne veut plus jamais l’être. Se donner corps et âme l’a déjà brisé. Depuis il s’est juré que plus jamais, ça n’arriverait.

Histoire

Une tiède torpeur enveloppait l’atelier. Seul le tintement d’un carillon amenait un peu de vie en ce lieu presque assoupi. Son propriétaire allongé sur un tapis contemplait le plafond, les yeux rougis, la respiration difficile. Les doutes, la colère et la tristesse s’étaient abattus en chœur sur lui. Drysthan posa une main sur son visage. Il n’était pas coutumier de ces élans de rancœur envers les autres. Ou Anima. C’était plus facile pour le moment d’en vouloir à Midgard tout entier.
On toqua à la porte. Il s’essuya les yeux, partit dans la cuisine plonger les mains dans une bassine remplie d’eau dont il aspergea son visage et ouvrit. Dehors l’attendait une grande rousse au regard aussi pétillant que les taches de son éclatant sur sa peau. Elle le considéra, l’air peiné.
— Je t’ai apporté à manger…, expliqua Maeghan en soulevant son paquet.
Il s’écarta du passage et sourit à sa belle-sœur. Elle s’accordait bien à son frère de six son aîné, Njáll. Ils n’avaient pas le même père, mais leurs liens étaient aussi forts que ceux du sang. Leurs parents lui avaient avoué bien plus tard, que Njáll n’avait pas toujours été un garçon protecteur et filial. Il avait mal vécu l’arrivée d’un nouvel homme après le décès de son père, criant à leur mère qu’elle voulait le remplacer. Seule aux commandes de l’Auroræ, une auberge créé par ses parents, Brianh allait d’appréhension en moment de bonheur. Elle sortait d’une année douloureuse à être une épouse présente, une mère aimante et une commerçante souriante. Elle voulait juste être heureuse. Et puis Svein, le très séduisant distillateur nordrien, n’était que de passage dans la région. Brianh avait confié à Drysthan que sa naissance avait apporté un nouveau souffle à la famille. Se sentant investi d’une mission, Njáll avait commencé à changer.
Mais dans ces souvenirs, Drysthan n’était pas le plus sage des enfants. Combien de fois avait-il couru entre les tables de l’auberge pour échapper à son cousin Kelemens venu étudier à l’école de l’armée ? Ces « Tu sens le sanglier pou-rri ! » et autres vérités enfantines n’avaient jamais eu raison de ce dernier. Kelemens avait été un redoutable adversaire. Qu’il ne comprenait toujours pas. Enfant, les militaires étaient à ses yeux des masochistes sans le moindre bon sens. Comme les enfants se tapant dessus, utilisant les poings plutôt que les mots. Kelemens avait bien essayé de lui parler de stratégie, de diplomatie et tout un tas de choses qui ne trouvait qu’une seule réponse : « Les adultes sont trop bêtes. Je veux pas grandir. » Du haut de ses huit ans, Drysthan ne comprenait pas ce que signifiait réellement la guerre. Adulte, il la trouvait nuisible. Seuls les forgerons et les armuriers pouvaient faire du commerce en ces temps de crise. Aussi homme d’affaires - car personne ne travaille à perte - qu’artisan, Drysthan n’espérait que de la stabilité.
— Tiens, c’est de la soupe froide et il y a aussi des beignets de légumes.
Elle marqua une pause.
— Tu sais, tout le monde s’inquiète… Ça fait une semaine que tu restes cloitré…
— J’ai beaucoup de travail, répondit Drysthan dans un sourire affable.
Depuis qu’il était passé Qree, le travail était devenu son excuse préféré. Ses études avaient accaparé une bonne partie de son adolescence, et il pouvait maintenant vivre fièrement et convenablement de ses deux métiers. Son intérêt pour les tisserands lui était venu de sa grand-mère, alors que le travail du cuir était devenu une passion plus tardive.
— Oui, mais quand même… Tu devrais prendre le temps de te changer les idées.
— Oh, c’est donc toi qui t’occupe de moi ?
— Ça n’est pas toujours à sens unique ! En parlant de s’occuper de quelqu’un, les enfants te réclament.
— Suis-je donc populaire ? Njáll ne va pas m’en vouloir ?
Maeghan laissa échapper un rire cristallin.
— Ils traversent une période où ils répondent « Non » à tout ce qu’il leur dit. J’ai l’impression qu’il va devenir fou !
Une pointe d’envie rattrapait parfois Drysthan. Ça ne l’empêchait pas d’être sincèrement heureux pour son frère. Mais depuis sa brutale rupture, il lui semblait plus facile d’aider les autres à être heureux plutôt que de l’être soi-même. Lorsque ses cousines le taquinaient en affirmant qu’il finirait vieux garçon dans une maison peuplée d’animaux, une partie de lui approuvait cette image.
— Attends qu’ils grandissent, et tu le verras surveiller tous les individus qui les approchent.
Mais Njáll n’avait pas tort. Peut-être même aurait-il dû l’écouter quand il avait affirmé que Hækan n’était pas un homme pour lui. Avec lui, il avait pourtant vécu une période merveilleuse de ses vingt à vingt-deux ans. Drysthan s’était même vu vieillir comme ses parents. Un couple complice, empreint d’une infinie tendresse et où chacun avait trouvé sa place. Comme deux pièces d’un puzzle se complétant parfaitement.
Son histoire, elle, n’était plus qu’un mirage. Il doutait même de l’avoir vécu. Pourquoi le Forsjá avait-il disparu du jour au lendemain ? Avait-il fait quelque chose de mal ? Drysthan n’avait que trop de questions pour son ancien amant. Pourtant avec le temps, le besoin de savoir s’était estompé. Il voulait clore ce chapitre, faire le deuil de cette relation.
Malgré lui, à la même période de l’année, tout resurgissait brusquement. Cette vague de sentiments et de souvenirs ravageait son esprit.
— Drysthan ?
Maeghan le regardait tête penchée sur le côté, yeux grands ouverts. Elle lui rappelait ces faons innocents.
— Tu sais quoi ? Tu as raison… Je devrais profiter. La vie est trop courte !
Et n’avait-il pas pris une décision l’année dernière ? Celle de ne plus se laisser affecter ? Il ne voulait pas avoir la sensation d’être encore sous son influence.
Il voulait se sentir libre et faire ce qu’il avait toujours fait de mieux jusque-là : vivre pleinement.

Particularités
Le Drysthan n'est pas pudique.
Le Drysthan chasse ses coups d'un soir lors des fêtes. Pour être certain de tomber sur un touriste.
Le Drysthan est l'heureux oncle de deux petites merveilles qu'il gâte au plus grand désespoir de son frère et sa belle-sœur. Il adore être oncle : rien que les avantages, pas les emmerdements.
Le Drysthan tient relativement bien l'alcool.
Le Drysthan déteste la malhonnêteté, les pirates et la contrebande. Il déteste encore plus qu'on lui vole de la marchandise.

Et toi, bibi, tu nous viens d'où comme ça?
Hello, c'est Cyan :huhu: • Mots-clefs : thé, bouffe, chocolat, Persona, jeux indie, webcomics, chat, pandas roux, BD, seinen, SFFF, Chine ancienne, dramas toussa toussa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 4 Avr - 22:31
UN BOGOSS-
ah... Austri :nope: je vois.
bah bienvenue hein /cry. nan, je plaisante ♡ plais-toi (je sais pas si c'est français)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 4 Avr - 22:33
bienvenue parmi nous :lmao:
tu es trop beau
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice - Reine de Sudri
H. Dawn von Mattsen
Administratrice - Reine de Sudri
avatar
« Trop longtemps qu'j'me dégoûte, fallait bien qu't'en payes le prix » Bénédiction : Maho
Âge du personnage : 28 ans
Profession : Reine de Sudri
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Avr - 22:43
Aaaaaaaah voici Cyan. ♥️
Bienvenue officiellement par ici. C'est Iota qui est la plus calée sur Austri donc c'est elle qui s'occupera de toi. N'hésite pas à aller la voir (quoi que tu le sais déjà :wtf:)
Des bisous :keur:


Spoiler:
 

MERCI. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice de l'ombre
Y. Iøta Járnsaxja
Administratrice de l'ombre
avatar
Empress Bénédiction : Anima
Âge du personnage : 28
Profession : Ivoldur
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Avr - 23:10
BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE PETIT ÊTRE AUSTRIEN QUI RAVI MON COEUR.
Dit moi quand tu as fini et je te mange. ♥

La bise.


empress
yfir


DES ŒUVRES D'ART:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 5 Avr - 11:53
Léo : Aosi :srs: #austrienpride (et ta peau brille la nuit aussi ?? *trop intriguée par la fiche* ). Merci pour l'accueil ♥️

Bilal : *double shine* (mais après ce que j'ai écrit sur les militaires, je vais peut-être me cacher *tousse*)

Dawn : uhuh thanks  ♥️. C'est flippant avec le gif, en fait. On dirait un prédateur prêt à fondre sur sa proie -- mais je fonderais sur la boîte à mp de Iøtá en cas de questions :krkr:

Iøtá : Oh grand Ivoldur :**: j'ai fini, mais j'ai un doute sur le don :<. Et je voyais la famille Hjörsthyn un peu comme un clan avec ses règles, du coup, ça expliquerait pourquoi les liens Nordri/Austri sont toujours présents au niveau sphère familiale, mais je sais pas si c'est crédible aussi. *100% doute*
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice de l'ombre
Y. Iøta Járnsaxja
Administratrice de l'ombre
avatar
Empress Bénédiction : Anima
Âge du personnage : 28
Profession : Ivoldur
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Avr - 18:09
VALIDATION ♥

Je voulais une suite. J'ai pas de suite. *pleure*
C'est magnifique, Rys ressemble étrangement à quelqu'un que je connais et je trouve ça tellement réaliste que je voulais verser ma petite larme. Voilà. Très jolie plume, légère et douce. Wow.

Promis je passerai dans ton auberge.
-vole moi et t mor-

Des bisous sur tes joues, va vers les liens du dessous ↓ .

LIENS IMPORTANTS

www - listing des avatars
www - listing double-compte
www - fiche de relations
www - journal intime
www - demande de rp
www - créer votre catégorie
www - créer votre prédéfini


empress
yfir


DES ŒUVRES D'ART:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourriture terminée ou bien ?
» Plages et terrasse terminée ! Photos
» Merci !! Ma thèse est terminée !
» Mon cycle d'azote terminé?
» Nouveau smile!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— V E R D A N D I :: Présentations-
© V E R D A N D I - 2016 ▬ TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE EST PROHIBÉE
À proposAnnexesNationsIntriguesAide et EntraideEntre Vous et Nous
Règlement
Contexte
Crédits
FAQ
Croyances et Légendes
Le continent de Midgard
Les dons et la magie
Les jeux de Midgard
Lexique
Technologies
Aosí
Boreas
Sudri
Nordri
Austri
Vestri
À venirLa proclame
Listing avatars
Listing dons
Entraide graphique
Questions et suggestions
Devenir partenaire
Prédéfinis
Contact administration